SAINTE-GENEVIève-des-bois

© JeudiWang_MM-GEN_PERS_01.jpg

LieuSainte-Geneviève-des-Bois, Essonne (FR)

AménageurSORGEM

Maîtrise d’ouvrageICADE Promotion

ArchitectesMallet Morales & Lambert Lenack

EquipeDavid Besson-Girard, Kerexpert, Terrell, Habitat & Partage, Cabinet Racine

ProgrammeConstruction de 76 logements collectifs et 17 maisons individuelles

Surface plancher 6 500 m²

DateConcours 2018

ImagesJeudi Wang & Lotoarchilab

Pour fonder notre projet, nous nous sommes appuyés sur les éléments structurants du paysage immédiat, aussi bien urbain que végétal. Cette perméabilité aux typologies existantes influence la forme de notre bâti, ses orientations, ses masses, ses géométries. L’objectif est de jouer avec la diversité des postures, des formes et des volumes préexistants en les fusionnant dans le site de l’opération. Les nouvelles constructions émergent d’une masse arborée aujourd’hui quasi patrimoniale, dont il faut garder l’esprit et la forme. Nous avons pensé ce projet comme émergent du végétal.

L’implantation du programme s’appuie sur un principe de fragmentation et d’articulation avec la nature.

Quatre architectures aux identités singulières et inédites prennent place sur le site des Franges III. Chacune de ces architectures dispose d’un rapport au sol spécifique et adapté au site existant, à cela s’ajoute un travail d’épannelage du projet qui génère des transitions douces entre le tissu pavillonnaire au Sud, les terrains de sport au Nord et avec l’opération urbaine récente en proposant des gabarits et des typologies proches de l’environnement direct.

Nous proposons d’intégrer dans l’empreinte horizontale du terrain de football existant, une pièce urbaine composée de logements collectifs. Nous conservons le talus existant au sud du terrain, en bordure des pavillons existants pour y intégrer des maisons à patio semi- enterrées.

Le site est également marqué par la présence du bois. Nous proposons d’y implanter un pavillon, articulation entre nature et architecture. Enfin dans la bande de terrain au sud qui donne sur la route de Corbeil, nous proposons de tirer parti de cette frange exiguë et de la re-qualifier en une allée constituée de maisons individuelles en bande.

Quatre architectures aux identités singulières et inédites prennent place sur le site des Franges III.

Chacune de ces architectures dispose d’un rapport au sol spécifique et adapté au site existant, à cela s’ajoute un travail d’épannelage du projet qui génère des transitions douces entre le tissu pavillonnaire au Sud, les terrains de sport au Nord et avec l’opération urbaine récente en proposant des gabarits et des typologies proches de l’environnement direct.